Bref description de la cuisine chinoise

Au départ des routes de la soie, la cuisine chinoise offre des saveurs diverses et variées selon ses régions (on distingue 4 grandes régions).
Comme en France, et de plus en plus  aujourd’hui, la gastronomie chinoise a une place prépondérante dans la culture.
D’une cuisine typiquement régionale, de petits snacks à de grands restaurants, cette cuisine est un génial mélange d’inventivité, de parfums et d’économie.

4 grande régions:

La cuisine du Nord, au dessus du Chang Jiang (fleuve bleu) jusqu’à la frontière russe, était essentiellement confectionnée à base de blé et de millet (aujourd’hui on mange du riz dans l’ensemble du territoire chinois).
Cette cuisine  assimile celle des routes de la soie et du peuple des steppes (mouton, pomme de terre, légumes sauvages).
Généralement on dit qu’elle est salée en comparaison aux cuisines du sud de la Chine.

La cuisine de l’Ouest
Elle se situe au sud des routes de la soie, et à l’est des plateaux tibétains.
Ce sont des régions très fertiles, cette cuisine est connue pour  ses saveurs pimentées et poivrées.
Elle est souvent difficile à apprécier pour les néophytes.

La cuisine de L’Est.
Située principalement à Hangzhou (ancienne capitale impériale) et Shanghai, à l’embouchure du Chang Jiang.
Les aliments sont divers et sa cuisine se distingue surtout par sa saveur sucrée-salée.

La cuisine du Sud, dite cuisine cantonaise (Guangzhou), est la plus connue en Occident, grâce aux nombreux émigrés chinois originaires de cette province, ouvrant la plupart des restaurants chinois aux Etats- Unis et en Europe. C’est une cuisine fine d’une exceptionnelle variété.
Sa réputation fut assurée par certains mets comme le singe, le chien et le serpent.

C’est difficile de préciser pour l’instant  la particularité de chaque cuisine régionale alors que je me trouve dans l’avion.
Sur place peut-être…