Archive pour le août, 2010

Les raviolis (Jiaozi) de Xi’an

Samedi, août 14th, 2010

 

 Deux recettes, Shuijiao et Guojie, sont proposees avec la meme farce.

(suite…)

Le mont Hua 2e partie: Les porteurs

Vendredi, août 13th, 2010

Un pays de contrastes, la Chine  du mont Hua fait tomber certains masques. Les jeunes vies d’autrefois, bien loin du capitalisme et de sa loi, aujourd’hui ces vies plus âgées, subissent d’amers résonances.

Un sujet peu flatteur, un sujet qui ne met personne a l’honneur.

(suite…)

Le mont Hua, 1ere partie: La randonnée.

Vendredi, août 13th, 2010

Une des plus célèbres montagnes taoïstes de Chine, le mont Hua se situe a l’est de Xi’an, au cœur de la Chine historique depuis 3000 ans.

Cette magnifique montagne, haut lieu de pèlerinage, est devenue une des destinations touristiques les plus appréciées des chinois.
Des milliers de personnes la gravissent chaque jour par  un chemin de randonnée gravi afin d’effleurer la beauté du paysage.

Au pied du Mont Hua, juste avant la porte d’entrée et son incontournable guichet, le chemin traverse un grand temple taoïste. Il est entretenu par de jeunes moines qui passent inaperçus parmi les échoppes et le flot de randonneurs. Bien que les autels, les bâtiments et les cours rayonnent de propreté, que la religion y perdure tout en s’ouvrant au monde  laïc, ici est avant tout le point de départ, depuis des siècles, de ceux qui ne craignent pas d’utiliser leurs pieds.

(suite…)

Le chef Zhang Yin

Samedi, août 7th, 2010

Le chef Zhang Yin a 33 ans et gère la cuisine du restaurant  » café figaro » depuis 4 ans (pour plus d’information, voir le portrait de Cheng Xiaoju). Personnage haut en couleur, fier et autoritaire, il éblouît pourtant son monde par sa gentillesse, inattendu sous son air stoïque, et son imposante carrure. Un portrait intéressant car ce cuisinier chinois n’a pas choisit de se spécialiser en cuisine occidentale.

-  » A 18 ans,  je sortais de mes études en cuisine chinoise qui ont durées 2 ans. Mon premier poste dans un grand restaurant chinois de Wuhan avait une partie cuisine occidentale. Je n’ai pas eu le choix, j’étais commis et devait apprendre de mes pères. Ils ont décidé de me faire travailler dans ce style de cuisine. J’y suis resté 3 ans, voila comment cela a commencé. »

(suite…)

J’ai trouvé un travail!

Jeudi, août 5th, 2010

Bonne nouvelle, mon amie Xiaoju a reussi a me trouvé un job dans le restaurant de son mari.

Nous avons fait l’entretien autour d’un repas pendant le service de midi, les dirigeants, directeur et chef sont vraiment symphatiques. Cette sorte de stage ne leurs posent pas de soucis,  » une semaine, un mois ou plus, tu es le bienvenue ». Je les remercie de cette acceuille qui m’entousiasme d’avantage.

Je prevois d’y passer une semaine a mon retour de Xi’an, apres le 20 aout.

Les relations amicales et professionnels sont souvent entretenues autour d’un repas ( sujet plus appronfondi dans le prochain article avec l’interview du chef  Changyin). pour remercier mes hotes, je les ai invités, l’addition 30 euros!

Hangzhou et le puits du dragon

Jeudi, août 5th, 2010

Encore une grosse ville chinoise, au moins sept millions d’habitants, Hangzhou est une des destinations touristiques les plus réputées du pays. Cette ville est énormément appréciée par les chinois car trois critères importants y sont réunis : la montagne, l’eau et les loisirs de la ville.
Le lac de l’Ouest qui longe Hangzhou au sud-ouest, fut chanté par de nombreux poètes et vantés par les empereurs. Ce lac a occupé durant des siècles une place privilégiée dans l’imaginaire chinois. Il est vrai qu’entre les montagnes  et Hangzhou, ce lac offre de très beaux paysages. Mais sous le flot continu de touristes à pied, en petit train et en barque, retrouvons-nous le charme d’autrefois?
Toutefois j’ai le sentiment d’une chouette ville qui a laissé les collines environnantes non pas à l’état sauvage mais s’épanouir en une belle campagne accueillante, à même pas deux heures du centre ville.

(suite…)

Le riz, ingrédient clef de la gastronomie chinoise

Mardi, août 3rd, 2010

Pour les chinois, le riz est l’aliment principal qui accompagne le repas, comme l’est chez nous le pain.
Il accompagne par sa simplicité les autres plats et est le garant de l’harmonie entre les différents mets.
Dans la culture chinoise, lorsque l’on trinque, on  doit terminer de boire de l’alcool avant de manger du riz.
Je vois là la raison pour laquelle la plupart des verres sont bu cul-sec (« ganbei », c’est à dire « santé »), mais moins comme chez nous chacun a son rythme et doucement. On est saoul avant de manger du riz. On ne boit pas ensuite.
Cela expliquerait aussi pourquoi de temps à autre mon voisin finit d’un trait sa bouteille de bière puis se sert  de riz.

(suite…)

La vie moderne et ses réalitées touristiques

Lundi, août 2nd, 2010

Comme la bannière du blog l’indique, je suis venu en Chine pour découvrir les différentes cuisines chinoises et approfondir mes liens avec la culture taôiste.

Le Guangdong, région moderne et développée, est aussi un exemple des conséquences du tourisme.
A chaque temple visité, après avoir payé l’onéreux ticket d’entrée, je découvre les lieux vides.
Ces sites autrefois animés sont devenus des musées. Comme au mont de Foshan et son temple bouddhiste, aucune vie monacale ne survit. Déçu, je décide de quitter Canton pour aller à quelques dizaines de kilomètres de là, au mont Luofu célèbre pour ses 30 temples dont 7 sont taôistes, dans l’espoir de découvrir des sites taôistes préservés.

Les voyages en train, puis en car, me laissent supposer que dans cette endroit reculé, j’atteindrai mon objectif.
Une fois sur place, j’achète un billet d’entrée pour accéder à la montagne. Ce premier barrage traversé, je continue.

(suite…)